Selon les statistiques, plus de 800 000 certificats d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) sont délivrés chaque année en France. Ce dispositif piloté par la CNAM a été mis en place il y a une vingtaine d’années et il est destiné à diminuer le nombre d’accidents liés à la conduite d’engins. Il vient d’intégrer deux nouvelles catégories : les ponts roulants et les chariots de manutention gerbeurs à conducteur accompagnant.

8 CACES au lieu de 6

Une évolution importante est entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Elle a pour principal objectif l’homogénéisation du contenu des formations délivrées par les organismes testeurs certifiés (OTC). Elle tient compte de l’expérience acquise depuis plus de 20 ans dans la formation des engins de chantier, de levage et de manutention ainsi que l’évolution technique du matériel. Désormais la réforme du CACES précise les contenus des tests théoriques et pratiques. Maintenant, chaque OTC doit posséder un centre de déroulement de tests, doté d’équipements qui répondent aux caractéristiques minimales définies pour évaluer les candidats.

L’ensemble des 6 recommandations CACES existantes a été revu. C’est pour cela qu’il y a désormais non seulement  ces 6 catégories, et  les organismes sociaux en ont rajouté 2 nouvelles, qui concernent les chariots de manutention automoteurs gerbeurs à conducteur accompagnant et les ponts roulants et portiques, à savoir :

– R.484 – Caces Ponts roulants et portiques. Il concerne les catégories d’appareils de levage à charge suspendue à commande au sol, ainsi qu’à commande en cabine. Sa durée de validité est de 5 ans.

– R.485 – Caces Chariots de manutention automoteurs gerbeurs à conducteur accompagnant. Il s’applique aux matériels à mât fixe, munis de bras de fourche, dont les mécanismes de translation et de levage sont motorisés. Sa durée de validité est de 5 ans.

À noter que l’obtention du CACES ne dispense pas l’employeur de délivrer une autorisation de conduite, valable au cas par cas dans chaque entreprise.

Les 6 recommandations Caces modifiées :

– R.482 – Caces Engins de chantier (remplace la R.372 modifiée)

– R.483  – Caces Grues mobiles (remplace la R.383 modifiée)

– R.486 – Caces Plates-formes élévatrices mobiles de personnel (remplace la R.386)

– R.487 – Caces Grues à tour (remplace la R.377 modifiée)

– R.489 – Caces Chariots de manutention automoteurs à conducteur porté (remplace la R.389), qui représente plus de 55 % des CACES délivrés chaque année

– R.490 – Caces Grues de chargement (remplace la R.390)

Durée de validité du CACES

Une équivalence entre l’ancien et le nouveau CACES a été mise en place pour dispenser les titulaires actuels de repasser de nouveaux CACES. Les CACES actuels sont valables en fonction de  leur date de validité. Quant aux CACES rénovés, leur durée est définie suivant les nouvelles recommandations.

Le cas particulier de l’AIPR

Depuis l’année 2018, les salariés qui travaillent à côté de réseaux aériens ou enterrés sont obligésd’être titulaires de l’autorisation d’intervention à proximité des réseaux (AIPR). Celle-ci est exigée pour les 6 catégories d’équipements suivants : grues à tour ; grues mobiles ; grues auxiliaires de chargement de véhicules ; chariots automoteurs de manutention à conducteur porté ; plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) ; engins de chantier télécommandés ou à conducteur porté.

L’AIPR est complémentaire au CACES. Pour simplifier l’accès à ces différentes habilitations, à partir du 1er janvier 2020, les centres d’examen du CACES ont l’obligation de proposer en option l’AIPR pour les CACES concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *