Simple bricoleur du dimanche, vous souhaitez réaliser par vos soins l’installation électrique de votre maison ? L’opération n’a rien d’anodine et exige quelques connaissances techniques. Voici donc un condensé de tout ce qu’il faut retenir pour effectuer une telle tâche.

Demander conseil auprès des professionnels

La première étape est de récolter toutes les informations susceptibles de faciliter le travail. Dirigez-vous vers les professionnels dans les magasins de bricolage. Interrogez les vendeurs de matériels électriques. Questionnez les spécialistes dans les sites web. Cette étape préalable vous permettra d’acquérir les bases du mécanisme des appareils. Vous pourrez même obtenir les astuces-clés pour accélérer l’installation électrique.

La seconde étape est de dresser un plan par écrit sur la base des données collectées. Apprenez la bibliothèque des symboles électriques. Par la même occasion, étudiez le fonctionnement et le câblage des circuits de commandes des éclairages. Cernez le mécanisme des interrupteurs et des télérupteurs. Complétez vos connaissances par l’apprentissage des circuits électriques de prises de courant, des tableaux électriques, des circuits spécialisés…

S’équiper des bons outils

Arrive l’étape de l’acquisition de tous les matériels. Avant tout achat, montez un budget des équipements. Faites acquisition :

  • D’un tableau électrique ;
  • D’un disjoncteur ;
  • Des interrupteurs ;
  • Des prises ;
  • Des boîtes de dérivation…

N’hésitez pas à comparer les prix pour dénicher les tarifs les plus abordables. Quand bien même la qualité doit être au rendez-vous.

Schématiser l’installation électrique

La prochaine étape fait référence à la schématisation de l’installation électrique. Pour ce faire, il faut se prémunir du plan de la maison. Définissez pièce par pièce tous les appareillages à prévoir : prises électriques, interrupteurs, prises informatiques et points lumineux. Déterminez la localisation de la gaine technique et du tableau électrique général. Prévoyez des emplacements stratégiques pour le raccordement d’une boîte de dérivation. Puis, identifiez dans chaque pièce les lignes qui passeront sous comble ou par faux plafond. Dessinez l’emplacement des prises électriques et des réseaux.

Au regard de la complexité de la tâche, les services d’un expert peuvent être d’un grand soutien. Sollicitez l’aide de Jean-Marc d’EDUC ELEC, professionnel de l’électricité depuis plus de 30 ans. Vous pouvez également vous tourner vers les logiciels en ligne pour servir de guide dans les travaux.

Obtenir le certificat de conformité

L’ultime démarche est la certification d’un organisme de contrôle agréé et indépendant. Ce dernier est en charge d’attester votre travail selon les exigences des normes françaises. Un inspecteur arrive sur les lieux pour examiner les travaux 20 jours environ après le coup de fil. Au cours de l’inspection, délivrez-lui votre schéma d’installation pour mettre en lumière les points essentiels à vérifier. Sachez que son rôle se limite à la vérification les mesures de sécurité appliquées aux raccordements électriques. Il n’est donc pas en position de contrôler le bon fonctionnement de l’installation. Si les équipements répondent aux spécificités édictées, il vous remettra un certificat. Ce dernier sera ensuite remis en main propre auprès de votre gestionnaire de réseau pour obtenir le raccordement au réseau de distribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *